Dropbox Business Blog France — Comment le label australien Future Classic utilise le cloud pour se développer à l'international

Comment le label australien Future Classic utilise le cloud pour se développer à l'international
Partager 
7 juin 2017 — 3 min de lecture

Comment le label australien Future Classic utilise le cloud pour se développer à l'international

D'après Future Classic, il y a trois choses à savoir sur l'industrie musicale. "Il faut respecter les délais, savoir travailler avec des équipes internationales et être capable de suivre le rythme." Un triplé que le label indépendant installé à Sydney et client Dropbox ne connaît que trop bien.

Représentant des artistes comme Flume, Nick Murphy, Jagwar Mar ou encore Ta-Ku, Future Classic produit des disques, diffuse des chansons et fait la promotion des artistes auprès d'un public international. Pour se développer, le label a dû relever un défi majeur : faire en sorte que les employés, les artistes et les promoteurs puissent collaborer sur les mêmes projets, de manière simple et rapide, à tout moment et en tout lieu. Car dans ce secteur, un délai non tenu peut faire la différence entre un succès international et un échec cuisant.

"Nous avions tout essayé, des serveurs physiques aux disques durs portables, en passant par les applications de partage de fichiers. En vain. Nous ne parvenions pas à trouver un outil capable de répondre à nos exigences en termes de partage de fichiers volumineux", se souvient Anna Burns, directrice générale de Future Classic.

Comme l'équipe organise des tournées et des événements promotionnels en Europe, Future Classic a décidé de passer entièrement au cloud et de centraliser les informations destinées aux artistes, aux équipes, aux employés et aux promoteurs dans Dropbox Business.

"Dans notre métier, le contenu joue un rôle capital. Nous échangeons constamment des morceaux de musique, des illustrations et des fichiers vidéo. Il est donc indispensable pour nous d'accéder à des ressources dans le cloud en quelques clics seulement", explique Ed Sholl, directeur du label.

Pour rester en phase, les équipes de Future Classic utilisent les dossiers partagés, la synchronisation des fichiers en temps réel et le partage à distance, ce qui a permis d'améliorer la productivité. "Comme nous sommes toujours en déplacement, l'application mobile Dropbox Business est très pratique. Même si je suis bloqué dans un taxi ou si j'assiste à un concert, je peux ouvrir les fichiers en toute sécurité, envoyer des liens et rester productif", poursuit Ed Sholl.

Grâce au cloud, Future Classic a pu accélérer ses processus et conserver une longueur d'avance face à une concurrence toujours plus intense. Anna Burns met également en avant la simplicité avec laquelle le déploiement s'est déroulé : "Nous avons choisi Dropbox parce que la plupart de nos artistes et employés possédaient déjà un compte. Notre équipe était à l'aise avec l'outil et savait qu'elle pouvait sensiblement simplifier la collaboration, si bien que le taux d'adoption a été supérieur à nos attentes."

Pour Anna Burns et les artistes qui travaillent avec Future Classic en Europe, le cloud a permis à l'entreprise de s'imposer comme un acteur mondial dans l'industrie musicale. "Future Classic a une très bonne image en Australie et nous espérons obtenir le même résultat à l'international. Le cloud nous aide à concrétiser cet objectif et peut tout à fait accompagner le développement mondial d'autres entreprises."

Cliquez ici pour en savoir plus sur les artistes signés chez Future Classic.

Plus dans la catégorie Témoignages

Remarque : nous publions parfois des articles relatifs à des produits et fonctionnalités avant leur lancement officiel.
La date de disponibilité et les caractéristiques exactes de ces produits et fonctionnalités peuvent être différentes des informations présentées ici.
Toute décision d'achat doit tenir compte des fonctionnalités actuellement disponibles.